Religion: P5 et P6

Pendant le temps de l’Avent, aux cours de religion, les élèves des 5 et
6ièmes années ont créé une histoire à partir de 4 images proposées. Ces
quatre images provenaient d’un texte qui leur a été lu en fin de travail
(voir Le chant des bergers). Voici donc un petit choix pris parmi tous les
écrits…
Belle lecture!

Le chant des bergers

Une légende du temps de l’Avent : D’après un texte de Max Bolliger

Il était une fois un vieux berger qui aimait la nuit. Il connaissait bien les étoiles et savait leur nom. Appuyé sur son bâton, le regard levé vers le ciel, le vieux berger se tenait en haut de la colline.

– Il va venir, disait-il.

– Quand viendra-t-il ? demandait son petit-fils.

– Bientôt !

Les autres bergers riaient.

– Bientôt ! … C’est ce que tu répètes depuis des années !

Mais le vieux berger ne les écoutait pas. Une seule chose le troublait : le doute qu’il voyait poindre dans les yeux de son petit-fils.

Et quand lui mourrait, qui donc redirait aux plus jeunes ce que les prophètes avaient annoncé depuis toujours ? Ah ! S’il pouvait venir bientôt ! Son cœur était tout rempli de cette attente.

– Portera-t-il une couronne en or ? demanda soudain le petit-fils, interrompant le vieux berger dans ses pensées.

– Oui !

– Et une épée d’argent ?

– Oui !

– Et un manteau de pourpre ?

– Oui, oui !

Et le petit-fils semblait heureux. Le jeune garçon était assis sur un rocher et jouait de la flûte. Le vieux écoutait attentivement. La mélodie s’élevait simple et pure ; l’enfant s’exerçait jour après jour matin et soir. Il voulait être prêt lorsque le roi viendrait.

– Voudrais-tu aussi jouer pour un roi sans couronne, sans épée et sans manteau de pourpre ? demanda le berger.

– Non ! répondit son petit-fils. Comment un roi sans couronne pourrait-il me récompenser pour mon chant? Moi je veux de l’or et de l’argent ! Je veux que les autres ouvrent de grands yeux et qu’ils me regardent avec envie !

Le vieux berger était triste. Comment ferait-il comprendre à son petit-fils que le roi attendu arriverait certainement sans couronne, sans épée, sans manteau de pourpre ?

Une nuit apparurent dans le ciel les signes que le vieux berger attendait. Le ciel était plus lumineux que d’habitude et au-dessus de Bethléem brillait une grosse étoile. Les bergers virent alors des anges tout vêtus de lumière qui disaient : « N’ayez pas peur ! Aujourd’hui vous est né le Sauveur ! »

Le jeune berger se mit à courir au-devant de la lumière. Sous son manteau, tout contre sa poitrine, il sentait la flûte qu’il tenait.

Il arriva le premier et regarda l’enfant nouveau-né. Il reposait, enveloppé de langes, dans une crèche, une mangeoire pour les animaux. Un homme et une femme le contemplaient, tout heureux. Le grand-père et les autres bergers arrivèrent bientôt et tombèrent à genoux devant l’enfant.

Etait-ce là le roi qu’on lui avait promis ? Non ! Ce n’était pas possible, ils se trompaient. Jamais il ne jouerait son chant ici ! Et déçu, tout rempli d’amertume, il s’en retourna et plongea dans la nuit.

Mais bientôt, le jeune berger entendit le nouveau-né pleurer. Il ne voulait pas l’entendre, il se bouchait les oreilles et continuait sa route.

Pourtant, les pleurs le poursuivaient et lui perçaient le cœur. N’y tenant plus, il rebroussa chemin. Il vit alors Marie, Joseph et les bergers qui s’efforçaient de consoler l’enfant qui pleurait. Il ne pouvait plus résister !

Tout doucement, il tira sa flûte de dessous son manteau et se mit à jouer pour l’enfant. Et tandis que la mélodie s’élevait toute pure, l’enfant se calma et le dernier sanglot s’arrêta dans sa gorge. Il regarda le jeune berger et se mit à sourire. Et au même instant, celui-ci comprit dans son cœur que ce sourire valait tout l’or et tout l’argent du monde.

Texte écrit par Alix (5B)

Un homme, tout seul dans la nuit, venait observer le paysage. 

Le lendemain, il faisait beau avec un grand soleil. Il sortit sa flûte de son sac et soudainement un chevreau apparut. 

Un mois après, c’était le jour de Noël, l’homme partit en voyage à pied mais se rendant compte qu’il neigeait à gros flocons, il fit demi-tour. 

——————————————————————————————————-

Texte écrit par Rachel (6A)

C’était un berger qui regardait les étoiles en marchant tranquillement…

Il se dit : « Comme elles sont belles ces étoiles ! ».

Un peu plus tard, il s’assoit sur un rocher avec son mouton près de lui et joue de la flute. Ensuite il rentre chez lui.

Le lendemain, il revint où il avait été la veille…

Il vit alors une grotte avec plein de lumière et il décida d’y rentrer. Mais ce n’était pas une grotte, c’était une étable. Et dedans, il y a plein de personnes et d’animaux : c’était la naissance de Jésus !

——————————————————————————————————-

Texte écrit par Louise (6B)

Il était une fois, un berger qui jouait de la flûte. Il voulait rendre visite à Jésus.

Il marcha longtemps, longtemps,… Il découvrit qu’une de ses brebis l’avait suivi.

Alors il décida de continuer la route avec le petit animal, il était presque arrivé…

Puis il commença à neiger et il avait froid. Au bout d’un moment, il aperçoit un petit bâtiment éclairé, il se dit : « J’y suis ! ». Alors il alla voir le petit nouveau-né.

Et il lui a donné des cadeaux…

Ensuite, il s’en alla avec la brebis et refit le chemin dans l’autre sens.

——————————————————————————————————-

L’homme à la flute : Texte écrit par Léanore (6B)

Il était une fois un homme qui s’appelait Toma et qui était perdu dans les montagnes.

Tous les jours, il jouait de la flute sur un petit rocher. Il marchait pendant la nuit.

Son petit mouton apprivoisé, appelé Boby l’accompagnait.

Une nuit, il trouva une petite maison avec de gentilles personnes qui l’accueillirent.

Il pria sur le lit car il souhaitait retrouver sa famille. Il dut repartir sur les chemins pour rejoindre sa maison. Quand il s’arrêta pour jouer de la flute, il commença à neiger…

Est-ce un miracle de Noël, un signe de Jésus ?

Texte écrit par Naël (6B)

Il était une fois une personne pauvre, sans famille, se trouvant seule dehors, regardant les étoiles et essayant de trouver Jésus là-haut parmi toutes ces étoiles. Mais pour cela, il dut jouer de la musique avec sa flute et à ce moment-là Jésus apparut et lui demanda ce qu’il avait. Le berger dit : « Je n’ai pas de maison et j’ai froid ». Jésus lui dit qu’il y avait une maison en haut de la colline.

Il remercia Jésus et alla jouer de la flute pour lui devant la maison. Ses moutons le regardèrent en se demandant ce qu’il faisait !  

———————–

Texte écrit par CAPUCINE (5A)

Il était une fois un jeune homme qui avait des moutons. Il était dans la nuit sombre et veillait à ce que le loup n’aille pas manger ses moutons qui broutaient auprès de lui .

Il aimait s’asseoir pour jouer de la flûte, il aimait beaucoup l’air de sa musique, trouvait aussi que la musique rendait heureux.

Pendant la nuit, il jouait parfois de la flûte devant sa maison.

Car cela le rendait heureux.

——————————————————————————————————-

La grotte des rêves texte écrit par Elsa (5B)

Il était une fois, un berger qui adorait jouer de la flute. Le garçon avait une famille très pauvre. Il avait juste une flute et c’est tout. Un jour il s’est dit: « Et si je partais en balade! ». Il partit et se balada presque toute la journée.

Ce garçon trouva une pierre et s’y posa. Il jouait de la flute pour ne pas s’ennuyer. Après il y a eu un mouton qui est arrivé tellement il aimait la chanson de ce berger.

Le mouton décida de le récompenser. Pour le récompenser, le mouton décida de l’emmener dans une grotte. Le berger se demanda pourquoi le mouton l’emmenait près d’une grotte. Le garçon rentra dans cette grotte. Là, il y avait un grand sorcier. Ce dernier le récompensa et lui dit : tu as le droit de me dire un seul et unique vœu que tu souhaites. Le berger décida de lui dire son plus grand souhait qui était que lui et sa famille soient tous heureux !!!

Et son vœu se réalisa.

——————————————————————————————————-

Le garçon à la flute écrit par Charline (6A)

Il était une fois un jeune garçon doté d’une flute. Le jour et la nuit, il jouait de sa passion, la flute.

Une nuit, assis sur une pierre, il voit au loin une cabane, il entra et vit un petit enfant, un bébé plus exactement, puis il s’éloigna pour que le petit bonhomme n’ait pas peur et le jeune garçon commença à jouer. Le bébé apaisé par la mélodie s’endormit. Puis, le jeune garçon en s’approchant, se dit je le sens bien… Celui-là je suis certain que ce sera une bonne personne.

Plus tard, après une bonne vingtaine d’années, le petit bébé maintenant devenu adulte est bel et bien une bonne personne. Il se rappela de celui qui lui avait joué un petit morceau de flute et se dit en regardant le ciel, merci de m’avoir joué ce morceau, il était très beau et apaisant. Merci et à bientôt, car toi je t’aime bien et tu es maintenant mon ami du ciel.

——————————————————————————————————-

Le garçon écrit par Manuel (6B)

Le garçon regarda les étoiles et il s’assit sur un rocher avec sa chèvre. Puis il se dit « Je vais acheter une flute pour faire de la musique».

Il revint tout heureux avec une flute.

Tout à coup, un loup arriva pour manger la chèvre.

Le garçon, paniqué, joua de la flute pour assourdir le loup. Mais quand il joua de la flute, le loup devint gentil au son de la mélodie.

Il comprit que sa flute, grâce à sa mélodie, elle rendait les gens heureux et les animaux gentils. Ils jouèrent, coururent, sautèrent tous les trois ensemble. Ensuite avec ses deux compagnons, il alla de village en village pour jouer de la flute et rendre les gens heureux.

——————————————————————————————————-

Le premier miracle perdu ! écrit par Anna (5B)

Il y a longtemps, j’étais un berger. Je restais tout le temps avec mes moutons.

Mais un soir, j’ai vu une grande étoile pas comme les autres. Je l’ai suivie. J’ai marché toute la nuit et quelques heures plus tard… je me suis endormie.

Le lendemain matin, je ne voyais plus l’étoile et j’avais complètement oublié mes moutons. J’ai attendu toute la journée et le soir je l’ai revue, alors j’ai continué.

Le matin se leva, un mouton s’approcha, et j’ai pu jouer de la flute avec les animaux.

Le soir, je suis arrivé. En fait, elle m’a emmenée chez Jésus.

Alors, je l’ai vu pour la première fois… Je ne pouvais pas entrer vu que je n’avais pas de cadeau. Alors je suis partie et j’ai commencé à jouer de la flute. Je me sentis très triste !

————————————————————————————————-

Un Noël pas comme les autres écrit par Ana (6A)

C’était la veille de Noël, un jeune berger prénommé William quittait le nid familial avec deux de ses chèvres. 

Le berger fit un long voyage jusqu’à Jérusalem, c’était la première fois qu’il neigeait là-bas.

Il prit à peine le temps de se reposer après qu’il ait mis sa tente puis il repartit déjà pour promener ses chèvres. 

Plus loin il aperçut une petite étable et il y déposa ses deux chèvres pour qu’elles se reposent.

Ensuite, il repartit dehors pour jouer de la flute.

Il s’en alla le cœur léger, oubliant ses chèvres.

Plus tard un jeune couple arriva dans l’étable. 

Quelques instant après, on entendit des pleurs de bébé…

——————————————————————————————————-

Le berger écrit par Emma (5A)

Il était une fois un berger tout seul dans la nuit avec sa canne et ses deux petits moutons qui regardait les étoiles. Il pensait à ses parents qui étaient de l’autre côté de la montagne. Il se disait toujours qu’à Noël il viendrait les voir. Le jour J approchait à grand pas. Alors, le jeune berger décida de partir pour arriver de l’autre côté de la montagne. Il faisait des pauses pour reprendre son souffle. Pendant les pauses il jouait de la flûte. Un jour, il arriva chez lui et vit le feu rougeoyer. Il entra et vit ses parents très maigres alors il leur donna à manger et leur dit qu’il avait gagné assez d’argent pour qu’ils puissent habiter au village. Les parents allèrent au village et fêtèrent Noël. Puis, le garçon revint à leur ancienne maison et fit du feu. Avec ses moutons, il allait voyager à travers le monde mais avant cela, il allait s’occuper de ses moutons bien aimés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *